Caméra de surveillance IP – Comment enregistrer et lire les images ?

Aucun commentaire

Installer une caméra de surveillance IP est une solution qui permet de renforcer le niveau de sécurité de sa maison, son entreprise ou son garde-meubles. La vidéosurveillance est l’un des meilleurs moyens pour garder votre domicile en sécurité.

Avec un tel équipement, votre famille et vos biens sont sous l’œil protecteur et vigilant des caméras. Or, un système de vidéosurveillance par caméra IP n’a de sens que parce que les vidéos sont enregistrées quelque part.

Le système d’enregistrement peut devenir complexe à comprendre pour certaines personnes. En effet, il existe de nombreuses solutions d’enregistrement et de stockage sur le marché. Le choix peut donc devenir confusant et difficile. Mais pas d’inquiétude, nous sommes là pour vous aider !

Dans cet article, nous allons vous aider à vous poser les bonnes questions pour trouver la méthode d’enregistrement qui vous convient. Ainsi, la solution que vous choisirez répondra réellement à vos besoins. Le processus se déroule en 3 étapes :

  1. Définir la méthode de déclenchement des enregistrements
  2. Choisir le support de stockage pour les enregistrements
  3. La durée de conservation des images

1. Définir la méthode de déclenchement des enregistrements

L’enregistrement d’images ou de vidéos par une caméra de surveillance IP peut se faire de plusieurs façons. C’est selon vos besoins et votre équipement. De façon générale, il existe 3 méthodes de déclenchement des enregistrements.

Déclenchement manuel

Rien de bien compliqué à comprendre, n’est-ce pas ? Vous avez le contrôle sur les images que vous souhaitez sauvegarder. Vous décidez vous-même à partir de quel moment votre caméra de surveillance IP commence à filmer et quand elle doit s’arrêter. Option très pratique pour économiser de l’espace de stockage

Par exemple, vous pouvez lancer l’enregistrement quand vous partez de chez vous afin de surveiller la maison en votre absence. Que ce soit pour des longues durées (travail, vacances) ou des courtes durées (petites courses, rendre visite à un proche…). 

Concrètement, la marche à suivre est simple. Rendez-vous dans le panneau de contrôle de la caméra et cliquez sur le bouton d’enregistrement pour démarrer une session d’enregistrement. Pour l’arrêter, cliquez à nouveau sur ce bouton. 

💡  À savoir : l’enregistrement s’arrête aussi quand la limite d’espace de stockage est atteinte. Ou si la limite fixée dans l’administration de la caméra de surveillance est atteinte.

Comme vous ne filmez pas des journées entières, vous profiterez d’un enregistrement en haute définition, soit une meilleure qualité d’image. D’ailleurs, filmer en HD n’est pas recommandé pour un enregistrement en continu. En effet, filmer et enregistrer en HD utilise de l’espace de stockage. 

Enregistrement en continu

En parlant d’enregistrement en continu, nous y sommes ! Comme son nom l’indique, et sans surprise, l’enregistrement en continu consiste à filmer sans interruption. Ce type d’enregistrement nécessite un équipement spécifique. ll est donc plutôt recommandé si vous possédez un NVR, un NAS ou un serveur FTP. L’enregistrement s’arrête à la fin d’une session programmée en amont par vos soins ou quand votre espace de stockage est plein. 

😉  Si vous ne souhaitez pas filmer à 100% en continu, une alternative est possible. Vous pouvez régler la caméra de surveillance IP pour qu’elle prenne des photos à intervalles réguliers (par exemple, toutes les 15-30 minutes).

🔍  Un conseil : à moins d’avoir plusieurs dizaines de To, on vous recommande de ne pas filmer en haute définition. En effet, cela remplirait trop vite votre espace de stockage. Par contre, vous pouvez programmer une suppression de vos enregistrements à intervalles réguliers

D’ailleurs, vous devrez également définir et régler la durée de conservation de vos enregistrements. Bien entendu, cela en fonction de votre équipement et de la capacité de sauvegarde que vous possédez.

Déclenchement automatique : détecteur de mouvement / alarme

La troisième et dernière façon de débuter un enregistrement, c’est grâce à un déclenchement automatique. L’enregistrement débute à cause d’un événement. Cependant, ce type de déclenchement n’est possible qu’avec certains modèles de caméras de surveillance IP. En effet, votre caméra doit posséder l’option alarme et/ou détecteur de mouvement.

Ainsi, si vous achetez une caméra avec alarme ou une caméra avec détecteur de mouvement, vous pourrez faire en sorte que la caméra enregistre uniquement quand elle détecte une activité

En bref, c’est le mix parfait entre l’enregistrement en continu et le déclenchement manuel ! Mais pensez à bien vérifier la compatibilité et les caractéristiques de vos appareils.

2. Choisir le support de stockage

Comme nous venons de le voir, on peut donc enregistrer de plusieurs façons : en continu, de façon ponctuelle, en fonction d’une détection de mouvement suspect ou en fonction d’une programmation. Le but étant d’identifier, grâce à ces enregistrements, le ou les individus qui tentent de rentrer chez vous par effraction. 

Ces enregistrements peuvent se faire sur différents supports de stockage. Selon vos besoins, envies ou préférences, vous pouvez choisir de stocker les images capturées par votre système de surveillance sur 5 supports :

  1. Carte mémoire (micro)SD ou clé USB
  2. NAS ou serveur FTP
  3. NVR
  4. Cloud
  5. Ordinateur / PC

Via une carte mémoire (micro)SD ou une clé USB

C’est certainement la solution la plus simple. Bien entendu, à condition que la caméra de surveillance IP possède un logement SD, microSD ou un port USB. Et elles n’en sont pas toutes équipées. Attention donc à ce détail !

Vérifiez bien que la caméra soit munie d’un lecteur SD/SDHC. Vous pourrez visualiser les images en insérant la carte ou la clé dans votre ordinateur/PC/Mac.

✅  Avantages : 

  • Facilité d’utilisation
  • Support économique, peu cher à l’achat
  • Enregistrement autonome
  • Visionnage des vidéos stockées sur smartphone via l’application
  • Lecture des images sur ordinateur/PC/Mac

❌  Inconvénients : 

  • Capacité de stockage limitée à 32 Go (stockage vite plein surtout si vous enregistrez en continu)
  • Pas de gestion multi-caméra IP sur le même support de stockage (il faudra une carte/clé par caméra)
  • Peut être retirée par le cambrioleur pour ne pas être confondu (ou arracher et voler en même temps que la caméra si celle-ci est trop exposée)

Sur un NAS ou un serveur FTP

Certaines caméras de surveillance IP offrent la possibilité d’exporter les enregistrements réalisés par l’intermédiaire du protocole FTP, sur un ordinateur personnel du réseau ou sur un NAS.

Le Network Attached Storage, ou NAS, ou serveur de stockage en réseau, est un boîtier sur lequel sont branchés plusieurs disques durs (ou disques SSD). Ce boîtier est directement relié à votre réseau. Ainsi, le serveur NAS est en perpétuelle communication avec vos caméras de surveillance IP ! Ce système est très pratique. Notamment dans le cas où vous faites des enregistrements en continu. 

C’est sans doute une solution un peu plus complexe que les autres. Dans le sens où, il est conseillé de maîtriser quelques notions d’informatique en réseau. Quoique ce n’est pas non plus rebutant : le chemin réseau de l’espace de stockage local et les identifiants (si besoin) seront les seuls paramètres à renseigner.

✅  Avantages : 

  • Enregistrement autonome
  • Grande capacité de stockage

❌  Inconvénients : 

  • Le prix (environ 200€ pour un NAS Synology pouvant contenir 2 disques durs)

Sur un NVR

Le Network Video Recorder, ou NVR, ou enregistreur vidéo réseau, est un serveur autonome spécialisé dans l’enregistrement de vidéos et d’images provenant de caméras de surveillance IP. Similaire à un NAS en termes de fonctions, le NVR peut enregistrer les images issues d’une ou plusieurs caméras IP. Et cela, même s’il s’agit de modèles ou de marques différentes

🔍   Un conseil : vérifiez bien la compatibilité du NVR avec les caméras IP qui vous intéressent. Soyez vigilant quant à la résolution d’image de votre caméra IP et si celle-ci sera prise en charge.

Véritable cœur du système de surveillance IP, le NVR fournit des commandes centralisées pour voir, gérer et stocker facilement vos images et vidéos. L’enregistreur NVR est responsable de la communication avec les caméras IP, de l’enregistrement et de la sauvegarde de toutes les données reçues depuis les caméras. Qu’elles soient connectées via un câble Ethernet/RJ45 ou en WiFi. 

✅  Avantages : 

  • Grand espace de stockage disponible
  • Résolution d’enregistrement HD et/ou 4K
  • Appareil autonome
  • Gestion multi caméras IP
  • Visualisation des enregistrements à distance (PC, tablette, smartphone)
  • Gérer les caméras et les configurer en un seul endroit
  • Grâce à la technologie PoE, il alimente les caméras IP
  • Plusieurs modes d’enregistrement : continu, détection de mouvement, événement, plages horaires, alarme, manuel…

❌  Inconvénients : 

  • Le coût de l’appareil (offre de départ à environ 110€ pour enregistrer 4 caméras IP)
  • Le prix des disques durs

Dans le Cloud

Le Cloud, ou nuage informatique (même si personne ne le dit à la française), est un moyen d’enregistrer des données via un serveur virtuel. Par conséquent, tout se fait par internet. L’enregistrement des images et vidéos ne se fait donc pas localement, mais dans le nuage. 

Par exemple, votre caméra de surveillance IP enverra les sauvegardes à un service du fabricant ou à des fournisseurs connus comme Dropbox, OneDrive, Google Drive… Grâce à cela, vous aurez toujours accès à vos données, où que vous soyez. Tout ce qu’il vous faudra c’est une simple connexion internet. 

💡  À savoir : pour pouvoir enregistrer et conserver un certain temps vos données, vous devrez payer un abonnement Cloud mensuel ou annuel. Toutefois, cette solution est bien moins onéreuse que les précédentes. 

Contrairement à une solution de sauvegarde interne ou externe, ce type de stockage distant offre surtout beaucoup de sécurité. En effet, sur le Cloud, les frais de location incluent la protection de vos données contre les tentatives de piratages ou les malwares (logiciels malveillants). 

🔐  Un chiffrage d’accès pourra être mis en place afin de renforcer encore plus la sécurité. Autrement dit, seules les personnes autorisées, et ayant un identifiant avec un mot de passe, pourront avoir accès aux enregistrements. 

L’avantage de sauvegarder vos vidéos sur un serveur distant est la sécurisation des données. En effet, si on vous cambriole, il est impossible pour les voleurs de dérober les enregistrements. La sécurité est quasi infaillible : pas de risque d’un matériel défectueux ni aucun moyen de détruire physiquement les données.

À propos du principe de fonctionnement de l’enregistrement vidéo d’une caméra de surveillance sur le Cloud : il est indispensable d’avoir une connexion internet. Vous devrez vous enregistrer et vous abonner sur le site proposant le service du Cloud. Pour consulter les vidéos enregistrées, connectez-vous sur votre compte en ligne depuis un ordinateur, un portable ou une tablette.

✅  Avantages : 

  • Stockage sécurisé des enregistrements
  • Enregistrement autonome
  • Faible coût d’investissement
  • Possibilité de totalement crypter les données (selon les marques et services)
  • Données accessible depuis n’importe quel appareil connecté et n’importe où dans le monde

❌  Inconvénients : 

  • Nécessite un abonnement (voir si c’est rentable sur le long terme, en fonction de la méthode d’enregistrement)
  • Si rupture de l’abonnement Cloud, l’accès aux données est terminé. Il est donc préférable d’enregistrer les sauvegardes importantes sur un disque dur externe afin d’être plus serein. 

Sur un ordinateur / PC

Dernière option, l’enregistrement sur ordinateur. Certaines personnes, pour des raisons de confidentialité et de sécurité, préféreront ne pas connecter leurs vidéos de surveillance à Internet. C’est comme tout, c’est un choix personnel.

Dans ce cas, vous pouvez utiliser votre ordinateur portable, PC ou Mac pour stocker vos enregistrements. Celui-ci devra être connecté à votre caméra de surveillance IP par le réseau WiFi de la maison. 

✅  Avantages : 

  • Enregistrement sur un réseau domestique sécurisé 

❌  Inconvénients : 

  • L’ordinateur devra rester allumé en permanence, de jour comme de nuit, pour être en mesure d’enregistrer les images.
  • Augmentation de la facture d’électricité
  • Si vous possédez des modèles ou marques de caméras IP différentes, il faudra investir dans un logiciel de vidéosurveillance multi marques.

3. La durée de conservation des images

💪  Courage chers lecteurs et chères lectrices, nous arrivons bientôt à la fin ! Le plus lourd est passé mais le plus important se trouve ici.

En effet, quand vous vous décidez à protéger votre foyer avec une caméra de surveillance, vous devez connaître les règles. On entend par-là, les règles légales. Pas de panique, il n’y a pas grand chose à savoir concernant la vidéosurveillance domestique. 

Tout d’abord, à partir du moment où vous installez une caméra, il est fortement conseillé, voire obligatoire dans certaines régions, d’installer un panneau d’avertissement pour prévenir les passants. Notamment s’il s’agit d’une caméra IP extérieure. Sans compter que d’installer un panneau de prévention peut déjà en dissuader plus d’un et réduire les risques de cambriolages

Par ailleurs, tout ce que vous filmez ne peut rester en votre possession à vie. En effet, vous pouvez conserver les enregistrements durant 1 mois. Au-delà de ce délai, vous avez l’obligation légale de détruire les images et vidéos que votre caméra IP aura capturées. 

☝  Cependant, il y existe une exception si vous avez été victime d’un vol, d’un cambriolage ou d’un autre incident. En effet, si votre caméra de surveillance IP a capturé des preuves, la police conservera les vidéos le temps de l’enquête.

Article précédent
NVR – Bien choisir son enregistreur numérique
Article suivant
Qu’est-ce que l’indice de protection IP d’une caméra ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer